Le bluff du cowboy albertain…

Ainsi M. Harpeur continue ses manoeuvres politiques afin de, croit-il, déstabiliser ses adversaires.

Et la gouvernance dans tout ça ? Quel menu législatif pour la rentrée, Ô combien tardive, d’automne ?

C’est le problème des partis d’idéologues comme celui que mène Harpeur, ou celui du désuet W. Bush. C’est impossible de concilier gouvernance et application radicale d’une idéologie d’extrême droite à la sauce new born christian. Donc le cowboy tente de prendre le parlement en otage par le chantage d’élections qu’il tente d’imputer à l’opposition.

Wrong again cowboy ! Incapable vous êtes de baîllonner le parlement, incapable vous êtes de faire concencus autour de vos idées, car elles sont opposées aux traditions canadiennes et québécoises. Votre partenariat Asie-Pacifique, votre refus de Kyoto, votre inféodation aux politiques néo-libérales plus républicaines que celles qu’acceptent même les plus ardents défenseurs de W. font de vous un bien mauvais choix pour les peuples canadiens et québécois.

I say : bring it on ! des élections… yes sir!

~ par delorimier sur 11 octobre 2007.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :