PHOQUE date!

Quelque chose comme une trahison. Quand un Québécois s’affiche comme partisan de son propre ethnocide, ça me donne des boutons. La meilleure dame du monde, véritable force de la nature, connaît l’histoire de notre coin de « pays » comme nulle autre, a été élevée dans le rang, y a connu l’arrivée de l’électricité, des «machines », de l’asphalte, plus récemment de la « 50 »…

Ça fait des années que je la connais, des années qu’elle endure, à sa façon j’imagine, nos virées de jeunes fous… D’ailleurs, s’était-elle réveillée, apeurée, ou  juste découragée, de nous entendre faire les caves lors de notre concours de lancer du Tobie dans son champ, dans les cotons de foin, le jeune qui se prêtait à nos délires… Toujours là le lendemain, à m’envoyer la main, sourire, de sa galerie… Tout a changé l’autre jour, quand mon fleurdelisé s’est trouvé confronté à son nouvel apparat… la grosse feuille d’érable. Pas juste un, des tonnes autour de la maison. Comme un affront. Je l’ai pris personnel, elle s’affiche désormais, nous ne sommes pas du même bord.

Osti ça me donne des boutons de voir que certains des nôtres (oui je le dis le nous, il existe gros comme le bras, n’en déplaise aux professionnels de la culpabilité qui nous le reproche! ) encouragent leur propre assimilation. Car un Québécois qui est fier de placarder sur sa maison le drapeau du Canada, c’est un complice. C’est son droit, mais c’est cheap en sacrament. Quand on leur parle des belles paroles de Dany Williams sur le Québec le mois passé, du Québec bashing des nègres (littéraire)du National Post, de la Gazette ou de La Presse, des belles paroles de Harper à l’époque de la National Citizen’s Coalition, etc, etc… ça roule les yeux, ça reproche tout aux méchants séparatissssssssssses, trop souvent c’est ignare, inculte, absent de toute référenciation historique, pur produit de la démagogie ambiante propagée, notamment, par les beaux empires comme Gesca de ce monde…

Le Québec est encore figé, polarisé et divisé. Chaque jour qu’il en est ainsi, c’est un jour de plus gagné par les tenants de l’ethnocide du Québec. Pendant que Charest, le parachuté à coup de millions par ses chums du Comité du « Non », payé cash, englue le Québec de son immobilisme tranquille, la métropole se peuple de gens à qui l’ont dit qu’ils sont au Canada, and that Canada is primarely an english country where sometimes french is spoken, plus de 800 000 au Québec depuis 1976. L’OQLF constate béatement que le français recule à Montréal, se minorise, se ghettoïse, se folklorise, et la Ministre tempère, tout va bien madame la Marquise… Tchut, Tchut! Silence svp! Gardez donc ce parler d’indigènes pour vous… On bâtit le Canada multiculturel ici!

PHOQUE date!

~ par delorimier sur 11 juillet 2010.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :