Hurler de façon créative ce projet qui nous incarne!

S.A.P.I.Q. (soutien artistique et populaire à l’indépendance du Québec) – ajouts

Un creux de vague, pour le militantisme mais aussi pour la cause indépendantiste en général. Longtemps et souvent on a annoncé la mort du projet de pays; certains l’ont espéré, d’autres l’ont encouragé, et pourtant, envers et contre le vent et les marées de découragement, le projet de pays est bel et bien vivant.

Loin de devoir nous terrer, il nous faut nous lever, soyons droits, soyons fiers, il nous incombe de promouvoir un point de vue qui reflète toute la positivité du projet d’indépendance du Québec. Le temps qui passe nous fait regretter le départ de plusieurs patriotes qui ont dédié leur vie à la cause de l’indépendance et du rayonnement de notre peuple. Les Gaston Miron, Pierre Vallières, Pierre Bourgault, Gérald Godin, Pauline Julien, Pierre Falardeau et tout les autres sont irremplaçables et demeurent autant de voix qui nous seraient utiles afin de crier, chanter, écrire, hurler de façon créative ce projet qui nous incarne.

On remarque depuis quelques années que les enfants de la loi 101 commencent à appuyer l’indépendance et que leur apport aide à diversifier le visage de notre peuple et les azimuts qui se rassemblent dans le concert des voix qui réclament justice pour notre société éminemment pluraliste et distincte.

C’est dans la création, la recherche d’alternatives au discours conventionnel et dans la joie que nous voulons appuyer la cause de l’indépendance. Tous les paumés, les perdus, les bon à riens, les fâchés, les illuminés, les béesseux, les étudiants à perpétuité, les fonctionnaires blasés, les désabusés, les anarchistes on casse tout, les consciencieux de nature, les hippies en retard, les routards à pieds, les nègres blans, les nègres bruns, même les péquisses ou adéquisses peu ou trop accomodants (!)… Tout ce beau monde à rendez-vous à notre table virtuelle, table rase des conventions et feuille à faire par ambition et passion.

Si on ne fait pas ce pays, qui le fera pour nous. Comme le disait Gaston, tant qu’il n’est pas fait, il reste à faire et nous n’aimons pas les choses faites à moitié. Car c’est presque déjà fait. Depuis la conquête on a gardé un bout de notre identité; ils ont gardé les papiers. Mais on se souvient de qui on est, on se souvient d’où on vient…

Mais on ne chante plus autant qu’avant, on a peur de se conter des histoires, on s’enferme dans la contemplation béate de leurs leurres… Il est grand temps qu’on recommence nos veillées d’antan comme dans le temps du jour de l’an. Fini la honte et la petite gène de nos rires, de nos reels, des délires et des excès de rage.

Va ben falloir se choquer un moment donné. Va ben falloir qu’ils comprennent que tout ce que l’on veut; c’est être nous. Tout nous, sans compromis, sans simili association de ci, de ça, de tout ou rien… On l’a essayé, ça n’a jamais marché. Pour que ça marche, faudrait que nos maîtres canadians décident de tout. Ça fait longtemps qu’on loue pour acheter, c’est le temps de prendre possession; on n’a pas besoin de donner de raisons; on a payé nos dus, n’en parlons plus.

Le temps est à l’action. Il faut se parler sans honte, sans gêne. Faut s’assumer car personne ne nous prendra par la main. Le temps n’est pas aux claques sur la gueule. Le temps est à la conscience, à la parole, aux croquis imprécis et fous, aux monologues significatifs, aux chansons engagées, à l’érection de totems magistraux, au retour à la terre de nos ancêtres, à l’écoute de nos grand-parents, aux manifestations spontanées d’appui à qui l’on est…

~ par delorimier sur 6 août 2010.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :