Priorité #1 de la campagne électorale québécoise : mort au cynisme libéral!

Jean Charest déclanche des élections en plein été, dans les semaines de la construction, pour tenir un vote le 4 septembre, un mardi, lendemain de la dernière grande fin de semaine de l’été. Tous les Québécois devraient se poser la question suivante : QU’A-T-IL DONC À CACHER???

En 2008, Charest avait opté pour un vote à moins de deux semaines de Noël pour faire baisser le taux de participation le plus possible. Il avait réussi, car ce fut le plus bas taux de participation de l’histoire moderne du Québec pour une élection provinciale. Il y a un mot pour ça… LE CYNISME. Un gouvernement qui mise sur le cynisme pour se maintenir au pouvoir est indigne de notre confiance, il est indigne de représenter l’ensemble des Québécois à notre Assemblée Nationale, il est indigne de détenir les leviers de la gouvernance de notre état.

Pire encore, Charest a changé récemment, et discrètement, les règles qui encadrent le vote dans les institutions d’enseignement et celles qui touchent les jeunes qui doivent voter loin de chez eux. Tout pour décourager le vote des jeunes. Cynisme toujours.

Le directeur général des élections s’inquiète du faible taux de participation chez les moins de 24 ans et doit lancer une campagne tout azimuts pour informer les jeunes de ces changements, il lutte en quelque sorte contre le cynisme du gouvernement qui lui impose ces lois.

Il est grand temps que cette Grande Noirceur, celle que Charest impose au peuple Québécois, se termine. Il est grand temps que nous nous unissions afin de défaire ce gouvernement indigne qui a usurpé les leviers de l’état pour n’en faire profiter que ses propres amis (garderies, ressources naturelles, lobbys pétroliers et gaziers), il est grand temps que nous assumions ce titre que nous a donné René Lévesque dans toute sa splendeur, nous sommes « quelque chose comme un grand peuple… » Et ce peuple auquel je crois plus que le cynisme rapant du parti libéral du Québec doit envoyer Charest loin des leviers du pouvoir, chez lui, dans ses terres. Pour le bien de tous.

À mes amis, à l’ensemble de mes concitoyens, allez aux urnes, allez voter, appuyez le candidat qui est le plus à même de défaire un libéral, il en ressortira une Assemblée Nationale qui nous rassemblera.

~ par delorimier sur 1 août 2012.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :