#QC2012 : Le scénario du 5…

Maintenant près de 24 heures après les résultats de l’élection provinciale québécoise, on doit se pencher sur la suite des choses. Car bien que Pauline Marois – et nous savons tous les événements tragiques qui ont terni son couronnement – ait agi en Femme d’état stoïque et courageuse, son premier point de presse a dû faire grincer des dents quelques libéraux et caquistes; les premiers sont plus nombreux et toujours unis, les seconds cependant sont condamnés à la seconde opposition et forment un groupe plutôt hétérogène.

Les intentions du PQ et de Pauline Marois en éducation, concernant la loi 12 et la hausse des frais de scolarité mais aussi son empressement de déposer la nouvelle loi 101, au moment où il serait des plus malvenu de défaire le gouvernement, tous ces éléments font en sorte que l’on ne doive pas écarter le « scénario du 5″…

Le détail des résultats de l’élection (en faisant fi de recomptages judiciaires possibles) sont ceux-ci : 54 PQ, 50 PLQ, 19 CAQ et 2 QS.

Legault : le chef de la CAQ a voulu taire des ses premières apparitions publiques les craintes de voir ses « vedettes » quitter le navire suite à la décevante récolte de 19 sièges et le long calvaire de la seconde opposition. Peu de temps d’antenne, de très éparses interventions à l’assemblés nationale. En ce sens, les défaites de Gaëtan Barrette et Maud Cohen évitent des démissions gênantes. Reste Duchesneau. Ce dernier affirme tièdement qu’il respectera son mandat. Pour François Legault, l’important est de consolider ses acquis et bâtir pour la prochaine fois. L’échéancier électoral n’est jamais loin en situation minoritaire. Mais sa coalition compte quelques députés qui seront courtisés par le PLQ.

Charest : le chef du PLQ tire sa révérence mais non sans laisser son parti dans une bien meilleure posture que tous ne pouvaient l’espérer. Son dernier mandat pourrait bien être de recruter 5 caquistes défaillants, 5 députés résolument fédéralistes qui pourraient être tentés par le pouvoir et même, dans certains cas, par une limousine et un poste de ministre. En plus, Charest peut miser sur le fait qu’il ne sera plus de la partie! Ironique? Un peu, mais le PLQ se trouve dédouanner de l’impopularité de Charest et pour certains transfuges, cela pourrait compter.

Les transfuges

Qui sont les transfuges potentiels? Comment ne pas tout de suite penser à Gérard Deltell qui a sacrifié l’ADQ et tout son travail à la chefferie pour ensuite se trouver lancer dans le décor par François Legault. Deltell a été bon prince, mais il provient d’un comté très fédéraliste qui ne rechignerait pas de balancer du côté du pouvoir et Deltell est « ministrable ».

On pense aussi à François Bonnardel qui a plus en commun que ses pérégrinages avec Nathalie Normandeau! D’ailleurs, beaucoup ont pensé que Bonnardel, quand l’ADQ a implosé, irait rejoindre l’équipe libérale. Des contacts ont déjà eu lieu dans le passé et des canaux de communication existent déjà. On ne sait jamais. Ajoutons le nom du député beaucerons Spénard, sans oublier l’ensemble de la députation caquiste de la région de Québec. Car on doit admettre que la proximité idéologique entre les deux formations rend possible, du moins plus probable et acceptable auprès de cet électorat, un possible transfert accompagné des leviers du pouvoir.

Le cas Duchesneau : dès le début de la campagne électorale, François Legault s’est rendu compte que Jacques Duchesneau est un électron libre. Sa carrière professionnelle et politique montre que l’ancien policier veille avant tout à à ses intérêts, qu’il confond quand bon lui semble à ceux de la population. Duchesneau n’a pas caché ses sympathies avec certains membres de l’équipe de Jean Charest au cours de la campagne électorale, il n’avait pas le choix compte tenu qu’il a financé le PLQ a plusieurs reprises au cours des dernières années (le bloc et Serge Ménard aussi, mais pas de façon répétée). À la perspective de devoir tergiverser dans la deuxième opposition, si les libéraux lui promettaient un poste de ministre et les outils pour faire le ménage – en protégeant la marque de commerce bien entendu – comment ne pas au moins soulever la possibilité… Duchesneau est ce type de joueur contre lequel on déteste jouer mais que l’on accueille sans attendre dans son équipe quand la chance se présente.

Cependant, le comté de Saint-Jérôme est loin d’être libéral ou même fédéraliste, et on peut penser qu’un tel volte-face serait très mal reçu par la population.

Devant ce scénario, François Legault et Pauline Marois ont quelques atomes crochus. Le premier voudra éviter de perdre plus du quart de sa députation à moins qu’il n’accepte un véritable gouvernement de coalition, chose qu’il a juré de ne jamais-jamais faire. La seconde voudra éviter de tomber dans les premières semaines de son règne. Pour ce faire, comme la CAQ proposait comme projet de loi 1 de s’attaquer à l’intégrité, pourquoi ne pas inclure dans un projet de loi péquiste sur l’intégrité, une promesse du PQ de forcer les vire-capots à remettre leur siège en jeu quand ils décident de changer de chemise!

À ceux qui se poseraient la question à savoir s’il y a assez de « nationalistes » pour permettre à Pailune Marois de parcourir le chemin inverse et espérer la majorité je réponds que la CAQ n’a pas été un havre heureux pour les vire-capots souverainistes. Pendant la campagne, Legault a clairement positionner son parti à droite et du côté des fédéralistes; au point où les Rebello et Lebouyonnec ont été contraints de se la fermer sur le sujet de l’unité nationale. Clairement dans le parti de François Legault les Anglade et Cohen avaient libre droit de claironner leur amour inconsidéré du Canada tandis que la muselière était bien serrée pour Rebello… Donc, pas de salut pour Madame Marois à la CAQ.

~ par delorimier sur 5 septembre 2012.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :