#polqc #Couillard est le choix de la continuité. Le #PLQ n’a rien appris de #QC2012

Voilà que le Parti Libéral du Québec a choisi la continuité. Avait-il vraiment le choix? D’une part, quand la course a été déclenchée, les seuls candidats sur le bloc de départ avaient des liens étroits avec le régime en place. Couillard se distinguait en ce qu’il avait décidé le régime en cours de route, par opportunisme politique, quand il s’est aperçu que le poste de Jean Charest ne se libérait pas assez vite. Il s’est servi de son statut de ministre de la santé pour se négocier une lucrative entente avec Bain Performance Capitals, une entorse gênante à toute notion éthique. D’autre part, profitant de la division de leurs adversaires, les Libéraux ont conservé 50 sièges en dépit du fait qu’ils ont récolté le plus faible appui au Québec depuis la Confédération (1867!!). Préférant voir le verre à moitié plein, nombre de délégués et membres du parti croient fermement qu’il ne faille absolument rien changer.

Quelques observations :

a) La habitués du mot dièse #polqc auront remarqué la fascinante transformation qui s’est opérée dimanche chez les souverainistes, nombreux, qui y publient. La perspective d’un adversaire commun, de surcroît de la frange la plus radicale du fédéralisme, aura galvanisé les attaques contre le PLQ et créer une certaine unanimité entre les #OpNat, #QS et #PQ. L’arrivée de Philippe Couillard dans le portait pourrait bien être l’influx que de nombreux souverainistes cherchaient afin de créer les conditions d’un rapprochement entre les différentes factions.

b) Tout au long du congrès à la chefferie PLQ, des spinneux libéraux ont tenté de dissiper les signes évidents de division dans leur parti. Déjà la publication d’un tract anti-Couillard (révélé sur mon fil par Jasmin Lavoie de La Presse- la feuille jaune) a beaucoup embêté la famille libérale et son équipe de communication, mais comme le soulignait aussi de façon très judicieuse Vincent Marissal, dès l’annonce des résultats, le centre de Verdun s’est vidé aussi vite qu’un mauvais match des Canadiens en fin de 3e période. Signe d’une belle cohésion? Certainement pas. De plus, ne comptons pas sur Bachand pour créer des ponts. Les caquistes ont rappelé l’étrange déclaration de l’ex ministre des finances en janvier qui disait en substance que s’il n’était pas élu chef libéral, la CAQ deviendrait assurément le parti de l’économie au Québec! Bachand ne s’est pas fait d’amis pendant cette course et son résultat catastrophique sonne le glas de son association au parti Libéral.

c) Pendant le congrès Libéral, la présence de Jean Charest aura été très révélatrice. Il est indécent que la familia libérale ait fêté avec tant de faste l’homme qui a plongé le Québec il y a un an à peine dans le chaos le plus inquiétant depuis la Crise d’Oka, sinon d’Octobre. Plus personne ne doute des réelles intentions de Charest l’an dernier. Il a joué son va-tout politique en choisissant la carte de l’affrontement social avec les étudiants espérant en tirer un gain politique au prix du matraquage honteux de la jeunesse. Si bien que la population québécoise est sortie de sa torpeur afin de signifier son dégoût de cette stratégie honteuse. Manifestement, Charest –qui déjà prenait la population du Québec de haut- n’a pas digéré la rebuffade que lui ont servie ses électeurs de Sherbrooke. Lors de son discours au congrès Libéral, tout suintait le mépris et le ressentiment. Pire, les délégués libéraux jubilaient.

d) Il y a l’homme choisi. Je me pencherai sans doute plus longuement sur les nombreuses questions éthiques qui sont soulevées par le passage en politique de Philippe Couillard, mais aussi les ramifications inquiétantes de son parcours professionnel. Les Québécois devront se poser quelques questions d’importance : veut-on vraiment donner les rennes du pouvoir au Québec à un membre du service de renseignement Canadien? À un autre membre du Conseil Privé de la Reine d’Angleterre-ils sont légion à figurer dans les listes de témoins à Bastarache, Gomery, Charbonneau, Option Canada-, à un homme qui n’a pas DU TOUT expliqué la nature de ses liens nationaux et internationaux avec l’un des fraudeurs notoires sur la scène internationale Arthur Porter, à un homme dont les liens avec l’entreprise privée sont une très lourde tache éthique, de l’Arabie Saoudite en passant par Bain Performance Capitals, à un homme qui a laissé tomber son chef à la première occasion sur l’autel de l’opportunisme politique? Oui, le type est un brillant docteur. La nomination de Couillard fera la joie des recherchistes des autres partis, qui jubilent tant cet homme a des squelettes dans le placard.

e) Mine de rien, le Parti Libéral du Québec qui se vantait de vouloir se renouveler est dirigé ce matin à l’Assemblée Nationale par celui qui est responsable du fiasco de l’Îlot Voyageur (J-M Fournier), il est mené dorénavant par celui qui a mis en place les conditions d’échec du CHUM et qui a des liens pour le moins étroit avec celui qui a miné tout le processus du CUSM (Couillard-Porter). Personne ne sera dupe. Il n’y a rien de nouveau avec le parti libéral. Ceux qui ont miné le Québec pendant la décennie de corruption, de collusion et de dilapidation des fonds publics sont encore là, la dette pharaonique (60,9 milliards en 9 ans, sans compter les pertes abyssales de la CDPQ sous le PLQ) laissée par Bachand au Québec restera un fardeau pour le prochain gouvernement quel qu’il soit, et les stigmates de la Commission Charbonneau n’ont pas encore fini de miner la crédibilité de ce parti.

Le rôle de tous les citoyens qui en ont soupé de l’incurie libérale est de s’assurer que jamais on ne cesse de talonner les acteurs principaux qui sont toujours en réserve du pouvoir. Déjà, si l’objectivité et l’indépendance journalistique existent encore, il devrait y avoir des mandats qui se donnent dans les salles de rédaction afin que l’on fouille chaque racoin de la relation Couillard-Porter car de l’aveu même du second, rien n’a encore été dit.

~ par delorimier sur 18 mars 2013.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :