Rockfest de Montebello, critique et analyse. The Pros, The Cons, The « Hitchicking »!

IMG_1208

Montebello se remet tranquillement du passage des dizaines de milliers de « headbagners », métalleux et fans de musique en tout genre. Il pleut dru sur la ville du Château ce matin, et une odeur désagréable semble se marier parfaitement à certaines zones de la ville qui sont marquées par l’achalandage surréel des derniers jours…

On peut lire sur les fils facebook du Rockfest nombre de commentaires de gens qui sont venus chez nous et qui ont détesté leur expérience, certains des habitués du festival qui jurent qu’ils ne reviendront plus jamais. C’est la minorité vocale quand on la juxtapose à la somme des entrées (on avance le chiffre de 100 000…), bien que beaucoup de leurs frustrations sont probablement partagées par bien d’autres… Ça vaut la peine de revenir sur le Rockfest en fonction des pours, et des contres… Pour l’occasion, je le fais par un clin d’œil à un rocker d’une autre époque, le Roger Waters du Nile Song (voir ce cover des Melvins! http://www.youtube.com/watch?v=T_kui2QRXZA Wow, juste wow.)… Alors voici : « The Pros, The Cons, The « Hitchhicking »

The « Pros »

La programmation. Sans l’ombre d’un doute, les organisateurs du Rockfest ont réussi à concocter une programmation variée, solide par sa diversité dans les époques et les genres. Passer de Offspring à Mighty Mighty Bosstones en passant par Rancid, Capitaine Révolte, Lamb of God, Criptosy et Marilyn Manson en moins de 48 heures… Chapeau. Ce n’est pas tout que de faire venir des têtes d’affiche, mais ceux qui ont assisté aux prestations de Rancid, de Lamb of God ou même de Marilyn Manson (dont je ne suis pas un fan en passant!) diront que c’était des ostis de bons shows! Sonorisation correcte, énergique (le pit pour Lamb of God… C’mon Man!).

De tous les shows que j’ai vus au Rockfest 2013, je dois dire aussi que je suis étonné, vu le nombre de personnes cramées dans un si petit espace, de constater à quel point il n’y a pas eu de casse! Des mosh pits impressionnants et toujours quelqu’un pour ramasser celui qui avait le malheur de sacrer le camp par terre (et qu’elle était répugnante cette bouette!), pas trop de nez cassés, bref, j’ai vu bien pire et compte tenu qu’il est passé 100 000 personnes dans ce festival, je suis content de voir qu’il existe encore de la solidarité dans un pit, tsé, pour les vieux comme moi qui ont commencé avec les D.R.I., les Nuclear Assault et autre Slayer de ce monde!

The « Cons »

La logistique. Beaucoup de gens se sont plaints de problèmes de logistique. Délais ridicules pour récupérer son bracelet, difficulté à entrer et sortir du site, installations sanitaires ridiculement inefficaces, camping déficients, etc.

D’abord l’entonnoir! Les organisateurs veulent s’assurer de pouvoir contrôler l’entrée du site, vérification des bracelets, sécurité, et cela requiert un point de passage qui agit comme un entonnoir. Le problème ici est que le nombre de guérites pour que les gens puissent récupérer leurs bracelets était nettement insuffisant pour le nombre de passes vendues! L’organisateur n’a pas l’excuse de ne pas connaître l’ampleur de sa prévente et on aurait dû prévoir le coup! D’autres festivals envoient la passe, le bracelet ou ce qui en fait office par courrier, pourquoi ne pas le faire ici? Sinon, voir comment le site pourrait accueillir un autre point d’entrée (car là où il est situé présentement est à sa capacité maximum); bref, il faudra remédier à cette situation et expliquer à ceux qui ont eu une mauvaise expérience comment cela sera fait sinon le Rockfest perdra beaucoup d’adeptes. Et aucune organisation, même celle de la taille du Rockfest, ne peut se permettre ce type de problème logistique sans conséquences sur sa crédibilité.

C’est la même chose pour les toilettes, les douches, leau sur le site et le camping. On salue l’expansion du camping avec des zones plus éloignées, comme l’école secondaire à Papineauville, mais les délais de la navette (oui, le fameux bus jaune) étaient trop longs ici aussi. À revoir l’année prochaine.

Le « Pay to play ». C’est d’la marde. Indéfendable. M’en fout que les bands ont le choix de signer ou pas l’osti de contrat, cette pratique est à proscrire. Ce n’est pas vrai qu’un gig qui génère autant de retombées ne peut pas payer TOUS les bands qu’il engage. Si le Rockfest ne veut pas engager et programmer des bands locaux, qu’il se défasse de la petite scène « Découverte » qui est mal placée, mal servie du point de vu technique (son de marde, en plus ils payent!). Le « Pay to Play » envoie le signal que seuls les bands établis ont le droit à de la considération alors que c’est l’appui d’organisations comme celle d’Alex Martel qui peut aider à donner de la confiance aux prochains Rancid, Lamb of God, etc.

« The Hitchiking »

Et oui! Tout est loin en campagne! C’est ce qui fait le charme d’un festival comme celui-là! Il y avait bien des navettes ici et là (et beaucoup de taxis qui ont compris cela et sont venus de Buckingham pour profiter de ces distances!) mais fallait marcher, ou faire du pouce vers son auto, certaines stationnées si loin sur la 148 entre Papineauville et Montebello, mais y’a des limites à cramer 100 000 personnes dans un village comme Montebello. Marcher fait partie du Rockfest et bien franchement, j’ai personnellement eu bin du fun à rencontrer du monde dans le village et tout autour. Faut pas changer ça; c’est parfait de même!

Donc, pour ceux qui ont détesté leur expérience, faites pression sur l’organisation du Rockfest afin que les écueils logistiques soient réglés et exigez qu’on vous communique cette information. Ça en vaut la peine en fonction de la programmation riche, éclectique, que ce festival a su bâtir.

~ par delorimier sur 16 juin 2013.

5 Réponses to “Rockfest de Montebello, critique et analyse. The Pros, The Cons, The « Hitchicking »!”

  1. wow est tu ami avec Alex Martel l »organisateur ?

  2. l’organisation etait pourrite cette annee. Le son etait pas trop bon on a du attendre plus d’une heure avant d’entendre de la musique et pour aller au toilette c’etais l’enfer j’ai aimer la musique mais pour l’organisation ca devrait etre a retravailler pour l’annee prochaine.

  3. malheuresement j’ai detester mon experience. je suis bien contente j’ai camper loins au petit lac simon, contraire a etre dans l’un des zones atroces de camping. on dirait plus un shanty town qu’un site de camping. j’ai entendu pleins, pleins, pleins, de plaintes contre le manque de stationnement pour le monde qui a meme payer pour le VIP, j’ai entendu des histoires d’horreures concernant les blessures, ainsi qu’une fille qui c’est faite ecraser par une cloture et des gars caves qui l’on marche dessus, ainsi qu’un gars qui s’est casse sa jambe dans la pit, qui donc avait ZERO aide du monde autour de lui(sauf son chumer) pour en sortir du pit. de plus les « agents de securite » non rien faite de plus a lui aider. il a fallut partir vers l’hopital pour se faire treter (qui pour y passer en generale) mais il n’y avait aucun centre d’infirmerie sur location. Overall. extrement decu. trop bien decu. hyper contente du line up versus le prix, bien contente du bouffe pas chere. mais fuck, de la bouette de piss? pi les tentes de bieres en plein millieux du scene? c’est tu vraiement la meilleur location?. ca nous a pris assez de temps aussi a trouver les deux autres stages. autrement, je suis bien d’accord que manson pis alice cooper on faites des tres bonnes shows(je ne suis non un fan). au moins la temperature etait asser agreeable… contrement les soirs un peux fucked up au 10 degrees. aussi, j’aimerais saluer l’agente de securite qui a fouieler mon sac a mains en metant ses mains directe dedans. je n’avais rien a cacher, mais tu a bien briser la loi. merci d’autrement de ne rien contribuer a la securite du festival. Un peu d’avis rockfest : reveillez vous. oui, « shit happens », mais j’aurais ete en tabarnak pour attendre 3 heures comme les autres(90% de la foule) a pick up mes billets.

  4. vous savez se quon dis parler en mal parler sen bien mais parler sen c se qui fais de se festival de rock le meilleurs yeah

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :