Dalida Awada est de l’exécutif de #QS. Ça change quelque chose? #TLMEP

Sans titre

Je vais le dire d’entrée de jeu, j’ai beaucoup aimé la discussion entre Djemila Benhabib et Dalida Awada hier soir à tout le monde en parle. Des échanges vifs, des arguments de cœur et d’esprit, ce fut très stimulant de voir deux femmes au passé bien différent aborder la question de la perception de ce signe religieux qu’est le voile.

M’installant à mon ordinateur après l’émission, quelle ne fut pas ma surprise de recevoir un hyperlien très intéressant concernant cette jolie jeune femme voilée qu’on nous a présenté comme une étudiante, une citoyenne. Non qu’elle ne le soit pas bien entendu, mais cette citoyenne est aussi, comme son adversaire du moment, fort impliquée politiquement. Et me semble-t-il que dans les circonstances, il aurait mieux fallu que les téléspectateurs de Tout le monde en parle le sache. Question de transparence. Car s’il est une chose dont on ne peut douter, c’est que Djemila Benhabib est associée intrinsèquement au PQ.

Alors pourquoi ne pas avoir tout simplement dit que Dalida Awada est du comité de coordination nouvellement élu de Québec solidaire dans Bourassa-Sauvé? (http://presse-gertrude.com/politique/20130327-298-asso-quebec-solidaire)

Non pas que cela empêche la jeune femme de parler pour elle-même, comme le fait d’ailleurs avec verve et passion Djemila Benhabib, mais l’appartenance politique est un angle fondamental dans ce débat. On accuse d’ailleurs souvent Benhabib d’être une porte-parole du PQ dans ce dossier. Pourtant, tout dans l’œuvre de cette femme la prédisposait à se battre pour la laïcité. De la même façon, quand on revient au discours tenu par Awada, on y trouve aussi les grandes lignes de l’argumentaire Solidaire.

Du seul point de vue journalistique (même s’il s’agit d’une émission de divertissement), il aurait été très intéressant, par exemple, de demander à Dalida Awada ce qu’elle pense du fait que des membres de son parti politique ait formé un collectif pour appuyer le projet de Charte des Valeurs Québécoises. Imaginons l’inverse, une ex candidate du PQ sur le même plateau et un ex chef de parti et ex Premier ministre, mettons Jacques Parizeau, qui condamne le projet de Charte. On en aurait fait abstraction?

Le problème c’est qu’en ne connaissant pas l’appartenance et l’implication politique directe d’une des deux participantes à ce débat, on a occulté bien des angles et des questions intéressantes et pertinentes à ce débat.

*Ajout : merci à un contact twitter (@tricolore) qui m’envoie ce texte écrit par Dalida Awada il y a un peu plus d’un an. Si selon ses dires tout allait vraiment bien avant le débat sur la Charte lancé par le parti Québécois, ce n’est pas ce que son texte dit… (http://centpapiers.com/je-ne-veux-pas-etre-toleree/)

Faut croire que le PQ a le dos large en maudit…

(Photo, Pierre-Luc Daoust, Presse-Gertrude.com)

~ par delorimier sur 29 septembre 2013.

8 Réponses to “Dalida Awada est de l’exécutif de #QS. Ça change quelque chose? #TLMEP”

  1. Au contraire. On aurait même pu faire abstraction de l’«appartenance» de Djemila Benhabib du PQ. Ça n’a aucune importance. Chacune de ces deux femmes a rejoint le parti qui ressemble le plus aux convictions qu’elles portaient déjà. On centre le débat sur son sujet, le reste n’est qu’accessoire.

    P.S. Vous n’avez jamais parlé de droit d’auteur en 4 ans à l’Hôtel de ville du Plateau? Je ne me rappelle pas vous avoir lu me demander d’utiliser cette photo. Mais y’est pas trop tard, je laisse mes courriels ouverts, au cas où.

    • Si vous me demandez de la retirer, je le ferai presto. Désolé, je n’avais pas vu la mention, on me l’a envoyé twitter… Merci pour le commentaire et aussi, je l’espère, d’user de votre image.

    • Au contraire, je trouve qu’il aurait été plus que pertinent de le mentionner, vu l’emphase qui fut mise sur celle de Djemila… le débat supposé opposé laïcité vs religion devient de plus en plus politiquement hypocrite…

  2. Si mes croyances religieuse me font me tatouer une bonne partie du visage (exemple le plus visuellement frappant qui me vient à l’esprit…) Je devrai m’attendre à voir des portes professionnelles se fermées devant moi… il en va de-même avec le port du voile porté par convictions religieuses…

  3. Bonjour, la différence entre ces 2 dames c’est que Dalila a vécu toute sa vie au Québec, elle n’a donc pas connue la réalité de la vrais religion musulman.
    Elle prends le meilleur des 2 mondes, mais la réalité est bien différente. Quand nous sommes rendu au Québec avec des demandes de testes de virginités Quand même épouvantable ?
    Et des lectures dans ce genre ça fais frissonner http://blogues.journaldemontreal.com/martineau/franc-parler/lettre-au-president-de-la-republique/#.Uklx8BIaq2o.twitter
    En passant le nom est Dalila et non Dalida pour ceux et celle qui voudrais la suivre sur twitter @DalilaAwada
    Pardon pour les fautes d’orthographes, je suis pas instruite mais j’ose croire que je peu m’exprimer

  4. «La différence entre ces 2 dames c’est que Dalila a vécu toute sa vie au Québec, elle n’a donc pas connue la réalité de la vrais religion musulman.»

    Justement, la situation n’est pas le même ici qu’en Europe ou ailleurs. Il est important de camper le débat dans notre réalité sociétale, ce que Dalila a bien fait lors de l’entrevue à Tout le monde en parle.

    Et pus, qu’entendez par «la réalité de la vraie religion musulmane»? Insinuez-vous que les musulmans du Québec n’appartiennent pas vraiment à cette religion?

    Sylvain Bérubé, Sherbrooke

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :