« Encourager la pensée critique et la subversion… »

« Les barbiers vénériens,
les juges alcooliques catholiques nazis
Steinberg et son alimentation de cadavres chimiques
tous les orthopédiques et dégénérés
qui cultivent leurs poux dans des frigidaires atomiques doivent faire place à ceux pour qui le miracle de vivre n’est pas un arrêt d’autobus
à 30° sous zéro aliénés jusque dans leurs claques »

Denis Vanier, Allo police

Ce blogue est ouvert à tous les spectres de pensées. La confrontation idéologique est bénéfique et trop souvent absente ou hyper polarisée au sein de la réalité québécoise. Au diable les Spin Doctors, les « faiseurs d’opinions », les concensus! Il existe une telle congestion à l’extrême-centre de l’échiquier idéologique que toute tentative d’écart de pensée devient subversive.

Soyons subversifs!

p.s. : ce blogue doit son son titre « la vérité se passe un doigt » à l’importance qu’a eu l’oeuvre du poète Denis Vanier dans mon cheminement universitaire, mais aussi humain et en tant qu’auteur. Denis Vanier n’a pas la place qu’il mérite dans la littérature québécoise…

La référence à Delorimier, la rue, à Montréal, où est né ce blogue il y a quelques années déjà…

L’auteur: Steve E. Fortin, gosseux et patenteux de mots, gribouilleur et fouineur des internet, a été publié à l’occasion, enseigne comme chargé de cours au niveau post-secondaire dans le domaine de la littérature et des communications, doit une fière chandelle à son mentor, le regretté Robert Yergeau, de lui avoir poussé dans le cul jusqu’à sa diplomation à l’Université d’Ottawa; une thèse sur la contre-culture et l’œuvre de Denis Vanier. Souverainiste acharné mais pas borné, orphelin de parti mais pas mal pris, s’intéresse à la politique, la sociologie, l’histoire d’ici et d’ailleurs.

Blogueur également au HuffPost Québec : http://quebec.huffingtonpost.ca/steve-e-fortin/


2 Réponses to “« Encourager la pensée critique et la subversion… »”

  1. Il n’y a presque rien de centre-droit au Québec… Vous allez devoir vous expliquer parce que étant de centre-droit moi même, je me sens orphelin de parti politique, seul devant la cohorte médiatique de gauche en quasi-totalité.

    • Faut faire attention… quand on écoute la ministre St-Pierre (loin d’être une péquisse gogoche on s’entend…), les médias qui ne sont pas complaisants envers le PLQ, comme Gesca genre!!!, sont tous de méchants péquisses… On s’attendrait d’une dame qui a travaillé à la SRC pendant plus de 20 ans, qu’elle fasse preuve d’un peu plus de clairvoyance sur le sujet. Québécor est loin d’être un média de gauche et on y trouve plutôt de nombreux « chroniqueurs vedettes » qui s’affichent ouvertement de centre-droit, comme Facal (que j’aime bien d’ailleurs) par exemple. Au Devoir, on trouve aussi de nombreux chroniqueurs de centre-droit, Descôteaux, Hébert, etc. La différence c’est que certains osent s’afficher souverainistes!!! et l’amalgame douteux que fait St-Pierre est de confondre les 2! pour elle, dès qu’on est souverainiste, on est de la gogoche du plateau! c’est complètement faux.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :