À mes amis de QS et Option Nationale : Et si le PQ était le tremplin vers la proportionnelle…

Dans un peu plus d’une semaine, cette IN-TER-MI-NA-BLE campagne électorale sera en-fin chose du passé. On perd de vue parfois que l’univers 2.0 au Québec est assez restreint. Sur twitter notamment, selon qui analyse, où seulement 3 à 8%, des Québécois se retrouvent activement mais qui de toute évidence ne concerne que des gens qui sont bien campés politiquement. Lire le hashtag #QC2012 montre à quel point les discussions de sourds règnent, bien peu à tirer de ces stériles échanges le plus souvent… 34 jours c’est beaucoup trop long pour faire campagne 2.0!!! Tenez-vous le pour dit!

De façon plus sérieuse, la dernière semaine de campagne devra décider parmi quelques options qui sont les plus plausibles. Oublions les rêveries et élucubrations marines de vagues de toute sorte de couleurs… et NON François Legault n’a RIEN, mais là ABSOLUMENT RIEN ni de Barrack Obama et encore moins de Jack Layton. Il n’y aura pas de vague caquiste en dépit de l’appui à peine voilé de certains groupes médiatiques (Quebecor au premier chef) à ka campagne de Legault, quitte à le faire prix de l’éthique et l’objectivité journalistique (on reviendra un jour sur certaines déclarations de Robert Plouffe…).

Les options les plus plausibles sont : PQ majoritaire ou minoritaire, CAQ minoritaire ou PLQ minoritaire (on ne doit pas l’exclure). Bien entendu, au Québec, l’appui d’un parti politique dans l’électorat façonne les gouvernements et ce sera la même chose le 4 septembre prochain.

En considérant cela, mais aussi –et c’est capital de le rappeler- que notre système électoral uninominal à un tour est tout à fait désuet, il me semble que les électeurs et citoyens du Québec devraient avant tout penser aux lendemains de la prochaine élection. Nous savons que la très grande majorité de nos concitoyens veulent la catapulte pour balancer le parti Libéral loin de l’Assemblée Nationale.

Le problème, les gens qui tiraient parti TRÈS GRASSEMENT de la gestion libérale de nos leviers politiques le savent aussi. C’est pourquoi de façon même pas subtile, ils ont appuyé, brandé, moussé la CAQ de Legault EN ÉCHANGE d’une profession de foi fédéraliste grosse comme le bras. Faudrait être naïf en maudit pour penser que les intérêts de ces gens là ne seraient GRASSEMENT récompensés ss.ils réussissaient à installer Legault au pouvoir, même minoritaire avec l’appui assuré des Libéraux …

Notre rempart EN CE MOMENT pour éviter ce scénario demeure le PQ. L’échéancier est beaucoup trop serré pour entretenir inutilement de vagues espoirs d’un tsunami aux urnes en faveur de plus que 2 députés Québec Solidaire et, espérons-le, Aussant dans Nicolet. Ceci étant, on doit analyser la chose à très brève échéance, mais sans oublier certains des aspects qui peuvent RASSEMBLER les électeurs souverainistes qui sont prêts à se faire conciliants.

Comment?

Il y a pourtant une façon fort efficace de voter PQ tout en respectant ses convictions quelles qu’elles soient! Attendre que Option Nationale ou Québec Solidaire prenne le pouvoir afin d’instituer la proportionnelle sera très long et ardu, voire illusoire. On peut très bien voter PQ et s’assurer qu’il soit majoritaire et être un ardent défenseur d’Option Nationale ou Québec Solidaire! On n’a qu’à voter pour le PQ en fonction de certains éléments TRÈS PRÉCIS de son programme qui pourra faire avancer la formation politique souverainiste que l’on préfère; comme les référendums d’initiative populaire.

Une fois au pouvoir, s’il y a une question, un enjeu sur lequel il sera possible de mobiliser encore plus large que l’électorat souverainiste, c’est la nécessité de réformer notre mode de scrutin et le processus des RIP est tout désigné pour y arriver. On peut effectivement user du RIP pour contraindre le PQ à consulter la population sur la proportionnelle. On pourra aussi, entretemps, développer les autres options souverainistes afin que dans un système proportionnel HORS du cadre trop restrictif de l’uninominal à un tour, des alliances soient possibles et UTILES!

Je suis d’avis que même si le nombre de signatures à récolter est très élevé, sur la question de la proportionnelle, la population du Québec est prête à être consultée sur un système qui montre aujourd’hui plus que jamais, qu’il en est à la fin de sa vie utile.

~ par delorimier sur 27 août 2012.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :